Historique


L’HISTOIRE  DU PEUPLE FULIIRU


L’origine  des Bafuliiru 

Le peuple Bafuliiru est une tribu du Congo Démocratique qui habite sur le territoire d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu. Ce peuple bantou parle « kifuliiru ».

Le peuple Bafuliiru est originaire de la région de l’Ulindi (que l’on appelle « Rwindi »), qu’il aurait quitté il y a quelques centaines d’années, vers 1350. Toutefois, certains historiens affirment que ce peuple serait parti du Soudan vers les années 1010 et arrivé en Ouganda en 1090, en passant par le Centre-Afrique. Les Bafuliiru et d’autres peuples, tels que les Nande, les Hunde et les Bashi, seraient partis du Bunyoro en Ouganda et auraient traversé la frontière Est du Congo. Les Bafuliiru se sont installés dans l’Ulindi en 1130 et ont occupé  le pays d’Uvira, qui était alors inhabité, en 1350 .

Le territoire d’Uvira est l’un des territoires de la République  Démocratique du Congo situé à la frontière avec le Burundi. Autrefois, on l’appelait « territoire des Bafuliiru ».  Ce territoire partage une frontière avec le Burundi au niveau de la rivière Ruzizi et du lac Tanganyika et il est voisin de 3 autres territoires : le territoire de Walungu, au nord ; le territoire de Mwenga, à l’ouest ; et le territoire de Fizi, au sud. Il est très proche de deux autres pays, à savoir le Rwanda, au nord, et la Tanzanie, au sud.

Le territoire d’Uvira a une superficie de 3 140 km2. Son relief est essentiellement montagneux avec quelques plaines et plateaux. Une région de plaines s’étend de Makobola au bord du lac Tanganyika et tout au long de la Ruzizi jusqu’à la rivière Luviivi.

Les Bafuliiru occupent tout le territoire d’Uvira, dans la plaine, les montagnes et les plateaux. Ils y habitent avec d’autres tribus, telles que les Baviira, les Barundi et les Banyarwanda (actuellement appelés « Banyamulenge »). Dans les territoires voisins, vivent les Bashi (Walungu), les Warega (Mwenga) et les Babembe (Fizi).

Le territoire d’Uvira est historiquement connu comme étant la porte d’entrée des colons et des Arabes au Congo. Ce fut la route des esclaves, pendant la traite des noirs, en 1800. En 1790, les premiers blancs arrivèrent au pays d’Uvira. Après 1885, pendant la colonisation belge, la position de ce territoire s’avéra d’une grande importance pour l’est du Congo. Les colons construisirent alors le port de Kalundu et la sucrerie de Kiliba. Ces investissements profitèrent économiquement aux  Bafuliiru et les ouvrirent à d’autres cultures. Mais, malheureusement, la colonisation avait réduit l’autorité et le pouvoir du bwami (roi) en créant deux autres bwami dans le pays des Bafuliiru : le bwami des Baviira et le bwami des Barundi. Tout ceci, conjugué à la rébellion de 1964, provoqua des mutations dans la vie des Mufuliiru.

Classification linguistique

La langue kifuliiru  (ou « kifulero », pour le colon belge) est parlée par plus de 350 000 Hommes.

Cette langue bantou appartient à la classe Niger-Congo, au groupe des langues des pays des Grands-Lacs, identifié par la lettre J. Dans ce groupe, le kifuliiru appartient au sous-groupe J50 qui comprend un total de 7 langues (kifuliiru, kinyindu, kihavu, kijoba ou kiviira, kibwari, mashi et kihunde). Elles sont toutes très proches : le kifuliiru, le kinyindu et le mashi ou le kiviira et le kijoba sont très similaires, à tel point que les étrangers n’arrivent pas à les distinguer.

Le kifuliiru est la langue principale sur tout le territoire d’Uvira. Mais c’est une langue en déperdition car elle a demeuré plusieurs années au stade oral uniquement. Heureusement, il y a maintenant des écrivains locaux qui produisent des livres en kifuliiru. C’est une activité nouvelle dans la culture du peuple fuliiru.


La vie du Mufuliiru

Traditionnellement, les Bafuliiru vivaient de l’agriculture, de l’élevage et du travail du fer. Ils pratiquaient aussi le petit commerce.

Leur aliment de base est le fufu et de la viande. La boisson qu’ils utilisent pour les fêtes et dans d’ autres circonstances est la bière de banane.

Les Bafuliiru vivent en famille, avec les leurs, en un même lieu. Ils construisent leur maison près de celles des autres. La maison type est circulaire, construite en bois et en terre et recouverte de chaume. Il s’agit d’une case à deux pièces : une chambre à coucher (« ibanda ») et  une salle de séjour (« bululi »).

Les Bafuliiru sonts pacifiques et ne sont pas agressifs, mais ils ne tolèrent pas l’humiliation ou l’affront. Il ne discriminent pas les autres tribus. C’est ainsi que les Mufuliiru sont des voisins pacifiques pour les autres communautés.

L’organisation politique des Bafuliiru est fondée sur le bwami. Les Bafuliiru ont un mwami (roi) qu’ils respectent beaucoup ; sa cour et les notables jouissent aussi du respect du peuple. Il n’y a qu’un mwami chez les Bafuliiru et jamais une femme ne peut devenir reine, contrairement aux Bashi qui ont plus d’un mwami (roi) et une reine.

Un Mufuliiru est un type gentil et non tyaran, mais il ne supporte pas d'être pietiné par qui que ce soit. Il n'est pas discriminant. Ainsi, un Mufuliiru vit en paix envers les autres. 



Cliquer ici pour voir les nouvelles sur la culture Fuliiru